EQUAL PAY DAY 24 FÉVRIER 2018

Jusqu'à ce jour, les femmes travaillent gratuitement, alors que pour la même quantité de travail, les hommes reçoivent déjà un salaire depuis le 1er janvier. Les Business and Professional Women sont toutefois de l'avis que:

«égalité salaire - une évidence!»

Nous nous battons pour que la différence de salaires de 15,1 % disparaisse.

« L'égalité salariale n'est plus un sujet - c'est ancré dans la constitution fédérale!»

C'est exactement de la bouche des jeunes que nous, Business and Professional Women BPW, entendons souvent cet argument à l'occasion de la journée d'action Equal Pay Day. Oui, ils ont raison - la constitution fédérale, article 8, paragraphe 3 prévoit:

«(...) Les hommes et les femmes ont droit au même salaire pour le même travail.»

En effet, il existe une disposition de loi mais qui n'est pas appliquée à toutes les entreprises. Cela n'est pas clair, en particulier pour les jeunes qui entament leur parcours professionnel. Nous, Business and Professional Women BPW, avons pour les prochaines années l'objectif suviant: "Sensibilisation des jeunes". Nous souhaitons informer et sensibiliser les jeunes femmes et les jeunes hommes sur cette thématique - de nombreuses personnes ne connaissent pas ou coinnaissent trop peu les effets négatifs de cet écart salarial: par exemple, plus tard, de nombreuses femmes souffrent d'un écart important au niveau des retraites. Pour combler cet écart, l'état social devra éventuellement (et donc toute la population) y mettre de sa poche.

Que pensent les personnalités suisses de l'égalité salariale?

Lisez ici les déclarations:

«L'équité salariale crée les conditions nécessaires pour attirer les meilleurs talents au sein de l'entreprise et accroître la productivité du personnel. L'équité salariale n'est pas un coût pour l'entreprise mais une source de profits. »

Yves Flückiger, Recteur, Université de Genève / Novembre 2017

« L'écart de salaire entre les femmes et les hommes constitue l'une des discriminations les plus visibles, les plus quantifiables aussi, à l'égard les femmes. Cette inégalité est le reflet de structures sociales profondément sexistes et d'une vision traditionaliste des rôles de chacune. Si le débat public sur cet enjeu est essentiel, il est indispensable en parallèle de mener un travail de fond pour déconstruire les stéréotypes de genre. Ce n'est qu'à cette condition que nous pourrons transformer en profondeur notre société et mettre un terme à l'ensemble des inégalités qui touchent les femmes. »

Sandrine Salerno, Conseillère administrative, Ville de Genève / Novembre 2017 

«Même s'il semble que l'écart salarial tend à s'estomper un peu, les préjugés sur la répartition des tâches entre hommes et femmes sont encore eux bien ancrés dans la mémoire collective et les changements de comportements et de paradigmes prennent du temps.
Néanmoins, à ce jour, bien des entreprises et des administrations publiques, à l'image de la Ville de Neuchâtel, se sont engagées pour assurer une égalité dans le traitement des salaires mais aussi dans la facilitation de l'accès au temps partiel autant pour ses collaboratrices que ses collaborateurs.
A mon sens, le réel défi aujourd'hui est d'encourager la femme à oser aussi se déterminer sur un salaire qui doit correspondre à ses compétences et à la fonction offerte et de ne plus uniquement favoriser en premier lieu l'intérêt du poste et le taux d'engagement.»

Violaine Blétry-de Montmollin , Conseillère communale, Directrice de la Sécurité, des Infrastructures, de l'Agglomération, Neuchâtel / Octobre 2017

 «Le sujet de l'égalité des salaires dans mon organisation n'a jamais fait débat car l'Armée du Salut au niveau national et international a toujours promu une égalité de traitement. Ceci non seulement en terme de salaire mais également en terme d'accès à des postes à haut niveau de responsabilités. L'Armée du Salut a été créée en 1865 par William Booth et co-dirigée avec son épouse. A sa mort, c'est sa fille Catherine qui est devenue la première femme "Générale" et qui a dirigé l'Armée du Salut dans le monde entier.
Aujourd'hui ce sont toujours les mêmes principes qui sont appliqués: à compétences égales / salaire égal / responsabilité égale.
Je souhaite que ce modèle s'applique dans notre société toute entière et je soutiens des mouvements tels que le vôtre et vous félicite pour vos magnifiques initiatives!»

Agnès Wahli, Directrice des institutions sociales romandes pour la Fondation Armée du Salut/ Novembre 2017

Coalition internationale pour l'égalité salariale

Le Bureau International du Travail (BIT), UN Women et l'OCDE en fondu, en septembre 2017, la Coalition internationale sur la rémunération égale (EPIC), une coalition multipartite pour contribuer à clore l'écart de salaire entre femmes et hommes, réalisant par là, l'objectif 8.5 du plan de développement durable de l'ONU.

 

Contact

Equal Pay Day Suisse
Franziska Bürki, Coordinatrice
+41 76 323 58 76

 

Alliance interpartis de femmes politiques

 

SVA | ASFDU | ASL | ASA